Retour à l'aperçu

Ciblage de nouveaux marchés inexplorés

De nombreuses entreprises de notre secteur orientent leurs produits vers de nouvelles régions géographiques et marchés émergents. La mesure dans laquelle elles parviennent à les atteindre détermine leurs chances de croissance. Le principal défi ? Faire preuve de flexibilité pour répondre à d’autres attentes dans ces régions.

Affûtez les compétences de demain de vos collaborateurs et passez à l’action !

Vous trouverez ci-dessous les 6 principales influences pour ce scénario:

Évolution radicale des spécifications et des paramètres critiques

En savoir plus ...

Importance croissante de la capacité d’apprentissage, en mettant l’accent sur l’acquisition et l’échange de connaissances en phase de transition

En savoir plus ...

Mise en place plus fréquente de nouvelles collaborations

En savoir plus ...

Flexibilité accrue dans l’organisation du travail

En savoir plus ...

Essais plus fréquents

En savoir plus ...

Les matières premières alternatives, un domaine d’expertise à suivre

En savoir plus ...

Formations gratuites à l'honneur

Quelle est l'influence de cette tendance sur les collaborateurs?

Évolution radicale des spécifications et des paramètres critiques

Des ordres de travail aux protocoles et échéanciers, en passant par les spécifications des produits et des machines : tout change radicalement lorsqu’on dessert soudainement un autre marché aux attentes différentes. Les attentes persistent, mais le passage à un ensemble de produits entièrement nouveaux, avec d’autres spécifications, exige une certaine flexibilité et une certaine adaptation dans le chef des collaborateurs.

Importance croissante de la capacité d’apprentissage, en mettant l’accent sur l’acquisition et l’échange de connaissances en phase de transition

L’intensification des processus et le passage du traitement par lots à des processus continus nécessitent une maintenance préventive et prédictive : les temps d’arrêt imprévus constituent, en effet, un obstacle de taille à l’intensification des processus et les temps d’arrêt non planifiés, mais nécessaires, ont un plus grand impact en flux qu’en lots. La nouvelle génération de méthodes d’analyse et d’analyses des risques permettra d’élever la maintenance prédictive et préventive à un niveau supérieur. Les investissements dans la tâche (en termes de temps et de ressources) augmenteront en parallèle, le rôle au sein de l’organisation gagnera en importance et les responsables en tireront un meilleur statut.

Mise en place plus fréquente de nouvelles collaborations

Pénétrer de nouveaux marchés implique d’explorer et d’établir de nouvelles collaborations. Ce qui nécessitera souvent des connaissances spécifiques, qui ne sont pas présentes en interne. L’accent et l’investissement en temps se déplacent ainsi du maintien des contacts existants à l’exploration et à l’établissement de nouveaux contacts.

Nous sommes constamment à la recherche de nouveaux marchés inexplorés, surtout en sachant que le marché de la peinture est en déclin. Lorsque vous devez distribuer un plus petit gâteau à un nombre de joueurs identique, vous devez faire preuve de créativité pour préserver votre chiffre d’affaires et votre marge. La solution ? Se mettre en quête d’un autre gâteau.

Flexibilité accrue dans l’organisation du travail

Miser sur de nouveaux marchés, matières premières ou technologies brise le statu quo. Les collaborateurs doivent (avoir la volonté de) s’adapter à ces nouvelles attentes et s’organiser en conséquence. On attendra même d’eux qu’ils embrassent ces évolutions qui rompent avec leurs routines quotidiennes ou leurs habitudes de longue date.

Essais plus fréquents

La transition vers un nouveau marché implique généralement une période d’essai ou de concertation, destinée à épurer les procédures. Ces périodes se dérouleront plus que jamais en concertation avec d’autres superviseurs ou avec les départements qui ne sont pas (encore) inclus dans une procédure de routine.

Les matières premières alternatives, un domaine d’expertise à suivre

La priorité stratégique consistant à opter, dans la mesure du possible, pour des matières premières alternatives moins coûteuses ou plus durables jalonne un (nouveau) domaine d’expertise spécifique, qui doit faire l’objet d’un suivi approprié pour que la mission de développement de produits et processus puisse être menée à bien. Cette expertise est parfois indispensable pour pénétrer de nouveaux marchés.

Quelles compétences en seront affectées?

  • Explorer et établir des collaborations avec des fournisseurs de connaissances, de produits et d’infrastructures

  • Identifier et nommer les possibilités d’amélioration dans la planification, le processus de production et la formulation

  • Évaluer, organiser et planifier son propre travail

  • Effectuer et documenter des travaux de recherche et d’essai

  • Identifier à temps les irrégularités dans les matières premières, les produits, le fonctionnement des machines ou le déroulement des missions

  • Collaborer avec les membres de son équipe et avec d’autres collègues (superviseurs, ingénieurs process, équipes de maintenance)