Retour à l'aperçu

Réduction des stocks et des tampons (just-in-time)

La concurrence accrue exerce une forte pression sur les marges de nos entreprises. Des concepts de gestion stratégique tels que le lean management et le just-in-time sont utilisés pour minimiser les pertes pendant et entre les étapes de production. Cela rend le processus de production plus sensible aux coupures et nécessite une consultation et une réflexion de bout en bout.

Affûtez les compétences de demain de vos collaborateurs et passez à l’action !

Vous trouverez ci-dessous les 6 principales influences pour ce scénario:

Une pression croissante pour le respect strict des procédures

En savoir plus ...

De la planification directrice à la planification impérative

En savoir plus ...

Assumer la responsabilité de l’ensemble du processus

En savoir plus ...

Formations gratuites à l'honneur

Quelle est l'influence de cette tendance sur les collaborateurs?

Une pression croissante pour le respect strict des procédures

La production just-in-time implique une tolérance zéro à l’égard des erreurs. Afin que le processus de production se déroule sans encombre du premier coup (first time right), le strict respect des procédures validées sera plus que jamais de mise. Les collaborateurs devront appliquer ces règles à la lettre.

De la planification directrice à la planification impérative

Dans un environnement de production just-in-time, le planning n’est plus un principe directeur, mais un impératif pour l’organisation du travail. Ce qui n’a pas été fait ne peut pas être différé sans que le client s’en aperçoive. Ceci s’applique aussi à la planification de la maintenance lors du passage des lots aux flux. Lors d’un arrêt (par définition exceptionnel et limité dans le temps), tous les travaux de maintenance prévus doivent absolument être effectués. Les tâches qui ne sont pas réalisées dans les délais impartis ne pourront plus l’être par la suite.

Assumer la responsabilité de l’ensemble du processus

La production just-in-time, l’autogestion et l’intensification des processus exigent que les travailleurs assument davantage la responsabilité de l’ensemble du processus, et pas seulement de leur partie du travail. Cela se traduira principalement par une concertation axée sur une livraison finale correcte (end-to-end). Cela sera nécessaire dans le contexte de la production «just in time» en raison de la faible marge d’erreur ; et dans le contexte de l’intensification des processus, car le temps disponible doit être utilisé de manière optimale. La moindre information doit être partagée afin qu’elle puisse être prise en compte. Dans le cadre de l’autogestion, la concertation de bout en bout est importante, car les superviseurs à qui les responsabilités finales peuvent être transférées disparaissent. Les équipes ne doivent donc pas se considérer comme des concurrentes, mais comme des alliées qui souhaitent toutes atteindre le résultat visé.

Quelles compétences en seront affectées?

  • Commander la machine (démarrage, réglage, arrêt)

  • Configurer la (les) machine(s) selon les paramètres prescrits par le processus

  • Gérer l’approvisionnement, l’examen et le traitement des matières premières conformément aux ordonnances et aux procédures prescrites

  • Évaluer, organiser et planifier son propre travail

  • Extraire le produit fabriqué du processus

  • Identifier à temps les irrégularités dans les matières premières, les produits, le fonctionnement des machines ou le déroulement des missions